Folio, LITTÉRATURE CONTEMPORAINE

Chronique Les choses humaines de Karine TUIL

Aujourd’hui, je vous parle de mon premier coup de cœur de l’année 2021 ! Un roman inspiré d’un fait divers américain, l’affaire sur une accusation de viol sur un campus à Stanford, qui s’est déroulée en 2016.

Un mot sur l’auteure

Karine Tuil est une romancière française.
Diplômée d’un DEA de droit de la communication/Sciences de l’information de l’Université Paris II-Assas, elle exerce la profession de juriste et prépare une thèse de doctorat (qu’elle ne soutient pas) en écrivant parallèlement des romans.
En 2003, Karine Tuil rejoint les Éditions Grasset où elle publie son 4ème roman « Tout sur mon frère » qui explore les effets pervers de l’autofiction (nommé pour les Prix des libraires et finaliste du prix France Télévision). En 2005, elle renoue avec la veine tragi-comique en publiant « Quand j’étais drôle » qui raconte les déboires d’un comique français à New-York.
En août 2016, à l’occasion de la rentrée littéraire, paraît en librairie « L’insouciance » aux éditions Gallimard. En octobre de la même année, elle a obtenu le prix Landerneau des lecteurs.
Le 13 novembre 2019, son roman « Les choses humaines » reçoit le Prix Interallié. Le lendemain, le roman reçoit le Prix Goncourt des lycéens

La famille Farel est un couple de notoriété et de pouvoir. Jean Farel est connu comme un journaliste politique et Claire Farel  est connue pour ses engagements féministes. Leur fils, Alexandre, étudie  dans une université prestigieuse à Stanford et se destine à un avenir bien tracé. Tout semble leur réussir. Tout va basculer…

Alexandre est accusé de viol suite à une soirée trop arrosée et sous l’emprise de la drogue… Mais que s’est-il passé ? Coupable ou innocent ? La présomption d’innocence vole en éclat pour la famille Farel.

Ce livre est déstabilisant et intéressant. Il nous mène à réfléchir. Tout d’abord, l’auteure nous plante le décor, décrit les personnages, elle nous met dans l’ambiance, prend le temps et paf tout bascule au moment où l’on ne s’y attend pas !

Ce roman prend une ampleur en abordant des thèmes contemporains, ce qui reflète la société actuelle, « me too » le consentement, la violence, le sexe et son impulsion, le lynchage des réseaux sociaux, la justice, les différentes classes sociales.. Les thèmes abordés sont délicats et complexes.

Karine Tuil démonte les mécanismes de la machine judiciaire. Le procès est parfaitement retranscrit. L’auteure met en avant la notion du consentement et la complexité des rapports humains. L’auteure pointe les deux versions qui s’opposent entre la victime et l’accusé. Les plaidoiries sont extrêmement bien écrites.

On peut assister à la même scène, voir la même chose et l’interpréter de manière différente. « Il n’y a pas de véritéIl n’y a que des perspectives sur la vérité. » disait Nietzsche, cité par l’avocat de la défense.

La plume de Karine Tuil  est incisive, prenante, et percutante. C’est une lecture pertinente, le lecteur décrypte, décortique, réfléchi, il pèse le pour et le contre !

Ce roman est complet, et détaille juste comme il le faut ! Le lecteur se fait sa propre opinion, tout en constatant que la violence prend ici le pas sur la justice.

À titre personnel, ce livre est un véritable gros coup de cœur !

Ce roman est puissant et magistral !

Un conseil ! Ne passez pas à côté !

« On ne saura jamais ce qui s’est précisément passé dans ce local entre 23 h 20 et 00 h 5 la nuit du 11 au 12 janvier 2016. Eux seuls le savent. Vous aurez beau écouter des témoins, des récits, cela restera l’objet de suppositions, de fantasmes, voire de fiction. La réalité est toujours plus complexe que ce qu’elle donne à voir. » Page 318

  • Paru chez Folio en poche le 07 janvier 2021
  • 352 pages
  • Ma note 20/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s