Le Livre de Poche, LITTÉRATURE FRANÇAISE, Témoignage

Chronique Je ne suis pas seul à être seul de Jean-Louis FOURNIER

Bonjour à tous, aujourd’hui je vous présente Je ne suis pas seul à être seul de Jean-Louis FOURNIER.

Je ne suis pas seul à être seul de Jean-Louis FOURNIER, par Julie chronique

Un mot sur l’auteur

Jean-Louis Fournier est né le 19 décembre 1938 à Calais. C’est un écrivain, humoriste et réalisateur de télévision.
Il est le fils du médecin Paul Léandre Emile Fournier et de Marie-Thérèse Françoise Camille Delcourt, rédactrice.
En 2008, Jean-Louis Fournier publia le roman « Où on va, papa ? » dans lequel il décrit sa relation avec ses deux fils handicapés. Le livre, qui a reçu le Prix Femina, a suscité un certain nombre de controverses, et a provoqué une réponse de la mère des deux garçons qui a créé un blog qui leur est dédié:
https://mamanmathieuetthomas.monsite-orange.fr/.
Il publie ensuite les romans « Poète et Paysan » en 2010 et « Veuf » en 2011.
Depuis, il écrit un roman chaque année.
En 2013, il sort « La servante du Seigneur » dans laquelle il parle de sa fille. Celle-ci a exigé et obtenu un droit de réponse. A la fin du roman, elle signe 5 pages avec sa version des faits. En 2020, ii publie « Merci qui? Merci mon chien« .

Résumé

« Mon répondeur est vide, pas de message, personne à qui répondre. Que ceux qui m’appellent et me demandent s’ils me dérangent, sachent une fois pour toutes : on me dérange quand on ne m’appelle pas.

Hier j’ai eu trois coups de fil.

À 12 h 32, on voulait me vendre une cuisine.

À 15 h 11, c’était la mairie qui m’appelait, à cause de la canicule, pour savoir si tout allait bien.

À 16 h 03, c’était une erreur. »

Avec son humour et sa douce mélancolie, Jean-Louis Fournier signe un récit sensible et espiègle sur la solitude.

Ce récit autobiographique est rempli de tendresse, de sensibilité et d’humour.

Cet auteur me touche toujours autant et me procure beaucoup d’émotions.

Jean-Louis Fournier nous livre ses réflexions sur sa solitude, ses joies et ses peines… Il nous confie ses états d’âme dans son quotidien, tout en nous faisant passer un message important…

C’est un roman très court et qui se lit très rapidement.

Sa plume est fluide, tendre, et concise, il utilise l’autodérision et l’humour pour masquer sa souffrance et dédramatisé la situation.

 J’ai dévoré ce roman malgré la thématique qu’aborde l’auteur.

C’est un roman à découvrir !

« Je suis essouflé, la vue me coupe le souffle, elle est magnifique, mais personne à qui dire c’est beau hein ?

J’ai hurlé : « je suis seul. »

L’écho m’a répondu : « Moi aussi. » » Page 37

  • Chez les éditions Le Livre de Poche
  • 168 pages
  • Ma note 18/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s