L'ICONOCLASTE, LITTÉRATURE CONTEMPORAINE, LITTÉRATURE FRANÇAISE, RentrĂ©e littĂ©raire 2021, Roman

🍊MON MARI 🍊 DE MAUD VENTURA

✹ Aujourd’hui, je vous prĂ©sente « Mon mari », premier roman de Maud Ventura. Comme le titre de son roman s’y prĂȘte, je vous prĂ©sente Ă©galement mon mari.

✹ Mon mari Ă  moi, je l’aime d’un amour inconditionnel, J’aime ses qualitĂ©s et ses dĂ©fauts. J’ai toujours des petits papillons dans le ventre quand je le vois rentrer le soir du travail
 Je connais ses habitudes
 AprĂšs nos seize ans de vie commune, je suis toujours amoureuse de mon mari. Quant Ă  l’hĂ©roĂŻne de ce roman, elle, elle est follement amoureuse de son mari

Mon mari de Maud Ventura par Julie chronique

Un mot sur l’auteure

Maud Ventura est titulaire d’un master en philosophie de l’École normale supĂ©rieure de Lyon (2013-2015) et d’un master en mĂ©nagement d’HEC Paris (2016-2019).

Elle rejoint France Inter juste aprÚs ses études. Depuis 2021, elle est rédactrice en chef des podcasts dans un grand groupe de radios, NRJ.

Elle ne cesse d’explorer la complexitĂ© du sentiment amoureux dans son podcast « Lalala » et dans son premier roman « Mon mari » (2021).

Résumé

« ExceptĂ© mes dĂ©mangeaisons inexpliquĂ©es et ma passion dĂ©vorante pour mon mari, ma vie est parfaitement normale. Rien ne dĂ©borde. Aucune incohĂ©rence. Aucune manie. « 


Elle a une vie parfaite. Une belle maison, deux enfants et l’homme idĂ©al. AprĂšs quinze ans de vie commune, elle ne se lasse pas de dire  » mon mari « . Et pourtant elle veut plus encore : il faut qu’ils s’aiment comme au premier jour. Alors elle note mĂ©thodiquement ses  » fautes « , les peines Ă  lui infliger, les piĂšges Ă  lui tendre. Elle se veut irrĂ©prochable et prĂ©pare minutieusement chacun de leur tĂȘte-Ă -tĂȘte. Elle est follement amoureuse de son mari. Du lundi au dimanche, la tension monte, on rit,
on s’effraie, on flirte avec le point de rupture, on se projette dans ce thĂ©Ăątre amoureux.

✹ Mon mari, c’est l’histoire d’une femme de 40 ans, mariĂ©e Ă  l’homme idĂ©al, 2 enfants, une jolie maison chic en banlieue, un travail qu’elle adore, mais le problĂšme, c’est qu’elle est FOLLEMENT AMOUREUSE de son mari. AprĂšs quinze ans du vie commune, elle veut plus encore. il faut qu’ils s’aiment comme au premier jour. (Ne vous inquiĂ©tez pas, l’auteure ne tombe pas dans le cĂŽtĂ© mĂ©lodrame bien au contraire).

J’aime mon mari comme au premier jour, d’un amour adolescents et anachronique. Je l’aime comme si j’avais quinze ans, comme si nous venions de nous rencontrer, comme si nous n’avions aucune attache, ni maison ni enfants. P11

✹ L’auteure dĂ©nonce l’extrĂȘme dĂ©pendance affective avec beaucoup d’humour. Elle note ses fautes, les piĂšges Ă  lui tendre
 Je me suis mise dans la tĂȘte et dans la vie de cette femme que j’ai suivie durant une semaine, avec des carnets qu’elle Ă©crit en passant par des codes couleurs.

Je suis de mauvaise humeur. Le mercredi est une journée orange, comme la clémentine. P95

✹ L’hĂ©roĂŻne se met dans des situations cocasses Ă  force de sur-interprĂ©ter et d’analyser les moindres faits et gestes de son mari cela en devient risible. En tant que femme bien entendue, je me suis retrouvĂ©e en elle comme par exemple avec la scĂšne du canapĂ©, d’ailleurs j’en ai bien rigolĂ©.

✹ Ce roman est parfaitement bien construit. J’étais spectatrice de certaines situations. Les rĂ©flexions sont percutantes et intĂ©ressantes. J’ai adorĂ© les rĂ©fĂ©rences littĂ©raires, musicales et les comparaisons de l’auteure notamment celle de PhĂšdre, l’hĂ©roĂŻne racinienne.

Mon passage prĂ©fĂ©rĂ© restera l’histoire de la clĂ©mentine.

✍ La plume de Maud Ventura est fine, piquante, intelligente et d’une fluiditĂ© exceptionnelle.

✹ Ce roman est frais, pĂ©tillant, beau, explosif et magnifiquement bien Ă©crit.

Conclusion, je me suis régalée et je vous le recommande les yeux fermés.

✹ Bravo Maud Ventura ! C’est un premier roman rĂ©ussi !

Je dĂ©jeune avec une collĂšgue que j’apprĂ©cie. On parle de nos Ă©lĂšves (c’est intĂ©ressant), de nos maris (c’est le moment que je prĂ©fĂšre), de nos enfants (la conversation perd immĂ©diatement en intĂ©rĂȘt).

Je sais que c’est idiot, mais plus mon mari fait des courses importantes, plus j’ai l’impression qu’il m’aime. C’est comme s’il investissait dans notre couple. Comme le primeur qui pĂšse les petits sachets en papier, je peux quantifier son amour chaque dimanche Ă  son retour du marchĂ© grĂące au montant du ticket de caisse abandonnĂ© au fond du cabas.

  • Parution le 19 aoĂ»t chez les Éditions L’ICONOCLASTE
  • 355 pages
  • Ma note 18/20

2 rĂ©flexions au sujet de “🍊MON MARI 🍊 DE MAUD VENTURA”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s