LITTÉRATURE FRANÇAISE, NomBre7éditions, Roman, SERVICES PRESSE ET LES PARTENARIATS

L’HORLOGE DE NICOLAS WEISZ

Je remercie Nicolas WEISZ pour l’envoi de ce roman.

L’Horloge de Nicolas WEISZ par Julie chronique

Un mot sur l’auteur

Autrefois sportif professionnel et aujourd’hui avocat, Nicolas est un passionné en quête de découvertes.

À 35 ans, il publie son premier roman, traitant d’un sujet qui lui tient à cœur, mal compris et souvent amalgamé : la bipolarité.

Sur sa bicyclette, Isaac se lance dans un voyage inattendu afin de retrouver son terrain de jeu passé. Il le savait pourtant défendu : la faute aux bombardements ennemis, mais aussi à celle de son père, qui vient de perdre la vie.

Ce voyage, véritable quête existentielle, s’accompagne d’une plongée au sein de l’univers intérieur si particulier d’Isaac, lui qui navigue sans cesse entre deux mondes ; l’un convenu et imposé, et l’autre plus subtil et rempli de promesses.

Au gré de ses rencontres, aussi inspirantes qu’absurdes, Isaac se laisse guider par le tic-tac de son esprit, jusqu’à perdre l’équilibre. Un équilibre si instable qui finira par remettre en question ses certitudes.

Au décès de son père, Isaac retrouve une photo de son enfance et a très envie de rejouer la scène de celle-ci.

Pour cela, Isaac se lance sur sa bicyclette et souhaite retrouver son terrain de jeu du passé. Le chemin est riche de belles rencontres inattendues, absurdes et inspirantes. Nous l’accompagnons à la recherche de ses souvenirs et de lui-même

Ce qui m’apportait en cet instant était d’utiliser cette belle plume, comme j’avais pu être amenée à le faire lorsque j’allais encore à l’école, et de jouer à être mon père. Pour devenir un voyageur perdu hors du temps, avec le désir d’étoffer le livre de mon passé en y insérant de nouvelles pages, sur lesquelles seraient gravés, non pas des mots, mais des souvenirs. Des souvenirs d’un père aux multiples visages, dont de nombreux m’avaient été cachés après notre arrivée ici en provenance de la grande ville.  Page 47

Il y a des romans qui nous bouleversent plus que d’autres. Il y des histoires qu’on n’oublie pas. Il y a des personnages qui nous touchent

Dès les premières pages, j’ai été captivée et j’ai embarqué avec Isaac pour un voyage inattendu au rythme du tic-tac de son esprit.  J’ai ressenti un tourbillon d’émotions.

Le titre est bien choisi et vous comprendrez pourquoi lorsque vous finirez ce joli voyage. Ce roman est parfaitement bien construit, tout est en finesse. L’auteur maitrise son sujet qu’il traite avec beaucoup de délicatesse et de philosophie. La bipolarité.

Les chapitres sont courts mais intenses. Les mots sont doux et forts.

La plume de Nicolas WEISZ est subtile, fine, poétique et magnifiquement fluide que j’ai lu cette histoire d’une traite.

Les descriptions nous font voyager avec Isaac. J’avais l’impression d’être derrière lui, sur la selle de sa bicyclette, cheveux au vent… Oui je sais je m’égare…

Rien ne me faisait peur, ni les cailloux sur le sol, ni mes fines roues sous-gonflées, ni les automobilistes qui me frôlaient, ni même le vent face auquel je n’avais d’autres choix que de plisser mes yeux jusqu’à la cécité. (…) Je continuai de descendre, me prenant pour un champion de cyclisme. (…) Je ne sais combien de temps dura ma descente. Une chose était certaine, elle fut bien trop rapide. Mais elle m’avait été entièrement donnée. Personne ne vint m’arrêter et tronquer ce moment, mon moment. Page 53-54

Durant ce voyage, l’auteur nous dresse un panel de personnages attachants, bienveillants et parfois même, autant surprenants que décalés.

Jeanne apporte une sagesse, un zeste de fraicheur et une touche de tendresse à cette histoire. Comme un petit ange qui descend du ciel. Isaac, le personnage principal est authentique, fragile et touchant.

La fin du roman en un mot : « magistrale »

L’Horloge est un livre savoureux, bienveillant, captivant,  rempli d’humanité, avec un brin d’humour et riche en émotions.

Je félicite Nicolas WEISZ, ce roman est une réussite et mérite d’être reconnu ! C’est une jolie pépite littéraire et je lui souhaite plein de succès ! 

N’hésitez pas ! Lisez-le ! Je vous souhaite un très bon et doux voyage.

Les premières années de ma vie, si heureuses avaient-elles pu être, m’avaient aveuglé. Je les avais toujours considérées comme étant la seule et unique vérité, le point de départ d’une vie que je croyais être droite et linéaire. Il ne s’agissait que d’une illusion… Page 155

  • Parution le 23 mars 2021
  • chez les éditions NomBre7éditions
  • Ma note 18/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s