Auto-édition, SERVICES PRESSE ET LES PARTENARIATS

DÉFENDS-MOI DE GEORGIA POULIQUEN ET PAULO PALHETA

Je remercie chaleureusement Georgia Pouliquen pour l’envoi de ce roman. Cet ouvrage est écrit par Georgia Pouliquen et co-écrit par Paulo Palheta.

DÉFENDS-MOI DE GEORGIA POULIQUEN PAR JULIE CHRONIQUE

Un mot sur les auteurs

Georgia Pouliquen est née en 1973 à Limoges de parents bretons. Elle se passionne depuis le jeune âge pour l’art d’écrire des histoires et de les raconter.À quatorze ans, Georgia est repérée par l’auteur et comédien Olivier Lejeune, qui lui enseigne des techniques d’écriture, elle élabore des sketches pour l’émission « La Classe » sur France 3. Après une carrière de juriste, elle décide de réaliser son rêve en devenant romancière. Paulo Palheta est né en 1972 à Tours de parents portugais. Il est parolier de chansons et membre du groupe électropop ANGEVIL aux côtés de Florent Collange. Paulo écrit des textes depuis l’âge de seize ans et évolue en tant que manager et programmateur de concerts. Georgia et Paulo se rencontrent à la promotion du clip d’ANGEVIL « Deepweb »

RÉSUMÉ

Lorsque Julia Ardenne, reporter sur le théâtre d’une manifestation de gilets jaunes, photographie un policier en train de commettre un acte de violence insupportable sur une jeune femme pacifiste, elle ne se doute pas des représailles qu’elle va subir. Pour avoir dénoncé l’innommable, elle se retrouve seule et piégée par une machine judiciaire inversée et inhumaine qui va se retourner contre elle. Confrontée pour la première fois de son existence à un monde de brutalités, de gardes à vue, de cellules et de tribunaux, elle va trouver en son avocat un allié inattendu et vivre une histoire aussi sublime que tourmentée avec celui qui s’est donné pour mission de la défendre et de la sortir de cette impasse de malfaisance.

Ce roman psychologique est écrit à quatre mains. Cet ouvrage et cette jolie couverture sont illustrés par Frédéric Leclère que je félicite.

 Défends-moi nous parle d’injustice et de violences.

Je trouve la couverture très jolie et les illustrations à l’intérieur du roman sont originales.

Julia Ardenne est une journaliste qui se retrouve arrêtée lors d’un reportage a une manifestation de gilets jaunes où elle photographie un policier commettant un acte de violence sur une jeune femme pacifiste. Retournement de situation, à son tour, elle se retrouve arrêtée, violentée, accusée et piégée par une machine judiciaire inversée. Durant cet engrenage judiciaire, elle va croiser le chemin de Xavier (son avocat) qui va plaider sa cause. Touché par son histoire, Xavier va défendre Julia avec beaucoup d’énergie et de passion face à cette terrible injustice.

Julia développera de très forts sentiments, mais selon la déontologie est-ce que cette histoire d’amour est-elle possible ?

L’avocat est désigné pour défendre sa cliente, en revanche, pour Julia, c’est la découverte d’une confiance et d’une protection. De multiples sentiments et de l’espoir qui la conduira à l’amour.

Cet ouvrage nous permet de suivre les péripéties d’une femme malmenée par les institutions.

« Défends-moi, ce monde divague et sans toi je tangue. Portée par une foi inébranlable, j’avais encore l’espoir que Xavier me fasse relaxer. L’attente était poignante et démesurée vis-à-vis de cette institution souvent décriée. » Page 106

Ce roman est bien écrit et parfaitement bien construit. Le narrateur est une femme. Ce livre est  écrit à la première personne « je ».

Les chapitres sont courts avec de jolies descriptions. La plume est fluide, fine, poétique et subtile. Les mots sont forts et poignants.

Cette lecture est passionnante, vivante et très agréable. Je l’ai lu d’une traite. Le sujet est d’actualité.

Quant aux personnages, je les ai trouvés attachants. Julia est une femme courageuse, déterminée, forte et pleine de fragilité paradoxalement. 

« Alors peut-être s’était-il dit « Julia est forte, elle s’en sortira » tandis que ma cliente là-bas est vulnérable et a davantage besoin de moi. » Page 67

L’auteure fait souvent référence à la religion.

« J’avais toujours su que Dieu m’aimait, peut-être n’avais-je pas été assez attentive. Son amour m’illuminait, en ce mois de novembre avare en soleil et glaçant de solitude. Je respirais lentement. » Page 34

Deux auteurs différents, deux styles qui se réunissent maîtrisant l’intrigue, le romantisme et la poésie.

Je me suis laissée bercer par cet ouvrage mêlant espoir, force et sentiments.

  • Parution le 27 mai 2021 en format broché (10 euros) sur Amazon
  • 141 pages
  • Ma note 16/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s