JDH ÉDITIONS, Roman, SERVICES PRESSE ET LES PARTENARIATS

🚁 DĂ©But T 🚁 de Renaud Sermon

Bonjour Ă  tous,

Aujourd’hui, je vous parle de « DĂ©But T » de Renaud Sermon, un livre de la collection DrĂŽles de pages, chez les JDH Éditions.

Un mot sur l’auteur

Renaud Sermon nĂ© Ă  Angers au bord d’une riviĂšre. Il a passĂ© son enfance entre un moulin et une Ăźle. Des allers retours entre l’Anjou et la Flandre de ses origines, ou des vacances en Catalogne de ses racines qui portent le nom de Fluvia ou Emporda. Il a passĂ© son adolescence en VendĂ©e et a commencĂ© par Ă©crire des nouvelles Ă  la fin du primaire et au collĂšge. Renaud Sermon a passĂ© des bacs de lettres-philo et de sciences. Au lycĂ©e, il a commencĂ© Ă  Ă©crire de la poĂ©sie et a fait une rencontre dĂ©terminante avec une professeure de français. Par la suite, il a vĂ©cu en Bretagne, oĂč il a  fait des Ă©tudes de droit au cours desquelles il a  pu rĂ©diger de nombreux travaux de recherches dont des Ă©tudiants en thĂšse ou des professeurs pouvaient librement s’inspirer. À la fin de ces Ă©tudes, Renaud Sermon a cĂŽtoyĂ© de prĂšs le milieu politique en pleine dissolution de l’AssemblĂ©e Nationale. Il a habitĂ© Paris, pour prĂ©parer l’ENA Ă  l’UniversitĂ© de PanthĂ©on Sorbonne. À cette Ă©poque, il  avait soumis une nouvelle Ă  son premier concours littĂ©raire Ă  Nanterre. De retour en Bretagne, oĂč il s’est mariĂ©, il a toujours travaillĂ© dans le secteur des assurances. Aimant marcher et a eu la chance de le faire Ă  Amorgos, Ă  Barcelone, Ă  Londres, en Martinique et en Guadeloupe. Ces expĂ©riences amĂ©ricaines sont contrastĂ©es entre New York, Las Vegas, Los Angeles, San Francisco et le dĂ©sert de Joshua Tree Park, du Grand Canyon et Bryce Canyon. Emprunter la route 66, entre l’Arizona et l’Utah


Résumé

L’histoire commence comme dans un film, sur le plan large d’un no man’s land rural de l’Alabama.
Ici, le « Dixie Flag » flotte nonchalamment dans les Ăąmes. C’est un hĂ©ritage.
Ici, dans les tiroirs des tables de nuit, il y a une bible. C’est ainsi.
Sweet home Alabama

Ici, il vaut mieux naĂźtre blanc que noir, mais Nat King Cole Ă©graine d’autres notes au piano.
En attendant, un enfant y naßt : « T ».
Il devient le personnage « biblique d’un conte de fĂ©es ». Et son chemin est dĂ©jĂ  tracĂ© dans une sociĂ©tĂ© qui est forcĂ©ment idĂ©ale, puisqu’il ne connaĂźt que celle-lĂ .
Ici, la vie et les filles sont jolies, à Montgomery Alabama, les bus roulent encore, et bien à l’ouest coule tranquillement le Mississippi

Puis vient Ă  souffler un vent Ă©trange sur le pays. Il vient encore une fois du nord. Les annĂ©es soixante chargent dans les plaines comme jadis la « Brigade d’Alabama » de Gettysburg.
« T » rejoint West Point et le fantÎme de son pÚre. Sa mÚre, elle, a déjà changé de chemin.
Il embarquera pour le Vietnam.
Sa vie ne sera plus jamais la mĂȘme et la bible restera dans le tiroir.
Quant au drapeau, appartient-il vraiment aux héros ?

Ce roman de Renaud Sermon est étrange. Envoûtant. Perturbant. Vaste. Politique. Historique. Surréaliste. Chronophage. Et donc unique.
C’est une histoire qui vous fera d’abord penser aux Ă©crans de cinĂ©ma et des Ă©crans qui plus tard vous feront penser Ă  l’histoire. C’est tout Ă  fait ça !

Avant de lire ce roman, je me suis imaginĂ©e un Road-Trip aux États-Unis et le titre m’intriguait beaucoup. La couverture m’inspirait un long chemin comme un long voyage, avec la ville « Perdue Â» et des hĂ©licoptĂšres planant au-dessus de celui-ci. 

TrĂšs vite, j’ai compris pourquoi et qui est « T ». 

Cet enfant est nĂ© en Alabama qui T aime voler, rĂȘver
 T a Ă©tĂ© Ă©levĂ© par une maman cĂ©libataire, veuve de guerre. Il entrera dans une acadĂ©mie militaire de West Point pour devenir pilote
 Mais rien n’est facile.

De l’Alabama Ă  West Point en passant par le Texas et le Vietnam, comme un leitmotiv, j’ai connu des Ă©pisodes de rĂ©miniscence d’uns douleur de l’enfance, que j’avais emportĂ©e partout avec moi. Viatique viager ? Je l’avais associĂ©e Ă  la perte prĂ©coce de mon pĂšre emportĂ© par un aigle noir.

L’auteur m’a emportĂ©e Ă  ses cĂŽtĂ©s et j’ai pris le temps de connaĂźtre et de voyager avec T. (Alabama, New York, Vietnam, Tokyo, Japon, Cambodge…)
Ce roman est intĂ©ressant et enrichissant. 

DĂšs le dĂ©but, l’auteur plante le dĂ©cor avec un chapitre biblique. (Nous sommes la nation qui sont sur la colline) ConquĂ©rir la terre comme dans l’Ă©vangile selon Saint Matthieu.

Ce roman regroupe plusieurs thĂ©matiques diffĂ©rentes comme la politique, l’Histoire, la religion, le droit civique… Ce livre est complet.

Renaud est un bon conteur. L’histoire est bien racontĂ©e et les descriptions sont bien dĂ©taillĂ©es, mais j’avais l’impression d’ĂȘtre spectatrice de certaines scĂšnes. 

La plume de l’auteur est fluide, douce et poĂ©tique.
Ce roman est une belle aventure ! C’est intelligent et instructif ! L’auteur nous livre de jolies rĂ©fĂ©rences et Renaud Sermon maĂźtrise son sujet et le lecteur le ressent.

 J’ai beaucoup aimĂ© que l’auteur nous narre la chanson l’aigle noir de Barbara, je connaissais le sens et l’histoire de cet aigle noir. Cette allĂ©gorie et la mĂ©taphore d’un viol… L’auteur a Ă©crit tout un chapitre et je ne vous en dirais pas plus pour ne pas vous spoiler ce roman.

En toute honnĂȘtetĂ©, je n’aurais jamais choisi ce roman en librairie. Clairement, j’aurais Ă©tĂ© stupide de ne pas le faire, car j’ai trouvĂ© cette lecture agrĂ©able, perturbante et envoĂ»tante.  Je suis sortie de ma zone de confort et je ne regrette rien.

Je remercie chaleureusement Renaud Sermon de m’avoir fait dĂ©couvrir sa plume et je le remercie Ă©galement pour nos Ă©changes enrichissants et agrĂ©ables.

La police m’a trouvĂ© prostrĂ© dans mon placard. En Ă©tat de choc. J’avais tuĂ©, sans remords, ce gros con de Douglass aux cheveux ras. Ce gros con de Douglass toujours mal rasĂ©. Ce gros con de Douglass qui malgrĂ© mon Ăąge ignorait ce qu’Ă©tait le savon. Mon aigle noir n’avait plus qu’Ă  se tenir Ă  carreau.

Philosopher, c’est apprendre Ă  mourir.

Make love your goal

  • Parution le 29 juillet 2021 chez JDH ÉDITIONS
  • 408 PAGES
  • MA NOTE 15/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s