ÉDITIONS DU NET, LITTÉRATURE CONTEMPORAINE, LITTÉRATURE FRANÇAISE, Roman, SERVICES PRESSE ET LES PARTENARIATS

LA LUMIÈRE DE NOS OMBRES DE JESSY VALLET

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vous présente le premier roman  « La Lumière de nos ombres » de Jessy Vallet qui signe son premier roman paru le 06 octobre 2021, chez les Éditions de Net.

UN MOT SUR L’AUTEURE

Jessy Vallet est une auteure bourguignonne qui a tout quitté en mars 2021 pour se consacrer à l’écriture.  Diplômée en banque et assurance (BTS et licence),  en communication (bachelor). En mars 2021, Jessy Vallet choisit de passer une certification en écriture créative dans une école Suisse.  Elle a écrit pratiquement la totalité des chansons de la comédie musicale dijonnaise  « Sortilège  »  en 2014. Elle a été publié dans un recueil collectif « Robe de papier » aux éditions souffle court, en hommage à Natsume Sôseki en 2017. Depuis 2016, elle participe à  des ateliers d’écriture animé par l’écrivain Philippe Aubert de Molay. Jessy Vallet a signe son premier roman en octobre 2021 « La lumière de nos ombres ».  En janvier 2022,  Jessy Vallet lancera ses propres ateliers d’écriture basés sur les 5 Sens. 

Après un burn-out et une rupture amoureuse, Romain décide d’écrire une nouvelle page blanche à sa vie. En quête du deuil de son passé, le jeune homme va devoir se confronter à sa part d’ombre. Sa vie est l’assemblage des pièces d’un puzzle qu’il va tenter de reconstituer. Romain l’amoureux de la vie, la passionné, va–t-il devenir écrivain ? Que va devenir sa rencontre avec Lucie ?

Ce roman est en quelques sorte une prise de conscience sur la façon dont les autres peuvent nous influencer dans nos prises de décisions.

À la suite d’un burn-out et sa rupture amoureuse avec Sonia, Romain Delormes sombre et n’a plus le courage de dire aux gens ce qu’il pense. Il se laisse vivre, s’enferme dans ses angoisses et perd confiance en lui.

Romain Delormes, un homme au visage fermé, un homme fantôme depuis quelques mois déjà.

Afin d’aller de l’avant, il va falloir qu’il fasse le deuil de son passé. Il va donc reconstituer chaque pièce pour rassembler son puzzle. Il nous parlera de son passé avec une certaine lassitude, incompréhension, colère et tristesse.

Malgré les consultations médicales, sa seule manière d’évacuer son trop plein d’émotion est l’écriture.

« Je me sens mieux, j’ai le sentiment d’avoir vidé mon sac. En écrivant, c’est comme si je faisais une séance de sport, j’ai la même adrénaline. ».

En reconstituant son puzzle, Romain va se rendre compte à quel point notre entourage peut être toxique.(Amis, collègues, famille)

Ce court roman se lit d’une traite.

Quant aux personnages, on y fait de belles rencontres comme la voisine Babeth, toujours bienveillante et de bons conseils. Thomas, un ami fidèle, Mathieu, l’ancien collègue, sa femme Clara l’amie vulgaire, bavarde, mais très attachante et Lucie, qui sera une rencontre surprenante et inattendue. Nous y rencontrons également des personnages hautains et sur d’eux, ce qui apporte une touche d’originalité à la lecture.

Romain s’accroche à sa famille jusqu’au moment après des années où il s’en détachera. Mais comment et de quelle manière ? Les choix de vie sont essentielle pour avancer mais faut-il toujours regarder en arrière ?

Ce roman est une reconstruction, une ode à la résilience.

C’est un récit avec des non-dits, de la rancœur, des doutes, de la tristesse et de la joie. Un redémarrage et une nouvelle feuille blanche à écrire… De nouveau, on retrouve confiance, on s’accepte tel que nous sommes…

Parfois, j’avais l’impression de vivre la vie de Romain. Je me suis retrouvée en lui. On se compare à nos familles, on cherche de la réussite mais on a peur de décevoir notre entourage ou de se décevoir.

« Mon petit frère est un peu plus chanceux que moi, d’après les codes de la société, bien évidemment. L’avocat qui a une belle femme, une fille de trois ans et un autre gosse en route (…) Et moi je reste dans le silence sans savoir me défendre, mais je n’en pense pas moins. »

On est perdu… Puis un jour, on fait des choix et des nouvelles rencontres, on se retrouve et on apprend à se pardonner pour pardonner aux autres.

C’est une jolie thérapie et une remise en question comme une sorte de développement personnel.

« J’arrive sur la trentaine, j’ai déjà les cheveux blancs, ni femme, ni enfants, ni boulot. Ma vie de banquier ne me manque pas. J’ai tout largué pour vivre de mon rêve. Rêve que je ne vis toujours pas. Je voulais devenir écrivain, j’avais besoin d’écrire pour ne pas tomber dans les effluves du rhum qui enivrent (…) Mon quotidien prend maintenant un autre visage. Ce que j’aime, c’est de me retrouver devant une page vierge. Alors que certains sont des petits joueurs qui bafouillent et qui trébuchent face à une feuille blanche, face au manque d’inspiration. Mais moi, j’aime ça. C’est mon défi, c’est ma chance. De toute façon, j’ai quoi à perdre ? ».

Les descriptions sont concises. Les chapitres sont courts et clairs.

Je me suis laissée bercée par cette plume incroyablement fine et délicate. C’est fluide.

Ce roman est très bien écrit, Jessy Vallet maîtrise parfaitement bien le sujet, les réflexions sont intéressantes. Cet ouvrage est composé de nombreuses thématiques telle que la tristesse, la mort, l’incompréhension, le pardon, la joie, l’acceptation…

J’ai passé une lecture très agréable !

C’est avec plaisir que je vous recommande de glisser ce roman entre vos mains.

Je félicite l’auteure, son premier roman est un joli condensé d’émotions et pour ma part, c’est une réussite.

Une auteure à suivre !

  • Parution le 06 octobre 2021
  • Retrouvez ce roman chez les Éditions du Net
  • 105 pages
  • Ma note 16/20

Et pour une fois, j’ai l’impression que je rentre dans les cases, je suis un émotionnel. J’ai appris aussi le mot « résilience », c’est comme si toute ma vie il avait été devant mes yeux sans que je le voie, mais aujourd’hui il prend tout son sens.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s