FEEL GOOD, Le Livre de Poche, LITTÉRATURE CONTEMPORAINE, LITTÉRATURE FRANÇAISE, Roman

LA VIE QUI M’ATTENDAIT DE JULIEN SANDREL

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vous propose une lecture parfaite pour votre été La vie qui m’attendait qui est le deuxième roman de Julien Sandrel. Après avoir été conquise par La chambre des merveilles, j’ai de nouveau été transportée dans cette histoire.

Un mot sur l’auteur

Julien Sandrel est un auteur français.
Son premier roman, La Chambre des merveilles, est devenu un phénomène mondial : vendu dans plus de 23 pays, il est en cours d’adaptation au cinéma par la réalisatrice Lisa Azuelos et l’actrice Alexandra Lamy.
En 2019, il publie « La vie qui m’attendait ».
Pendant 15 ans, il a travaillé en entreprise, il a écrit des histoires pour des marques françaises.
Il vit à Paris, il est marié et père de deux enfants.

Romane, trente-neuf ans, est médecin et hypocondriaque. Sa vie monotone bascule le jour où l’une de ses patientes lui dit l’avoir vue sortir en larmes du bureau d’un pneumologue à Marseille. Pourtant Romane est en pleine forme, et n’a jamais mis les pieds dans cette ville.
Troublée par l’impression que ce mystère répond au vide qu’elle ressent depuis toujours, Romane décide de partir à la recherche de cette autre qui lui ressemble tant.
Son enquête la guide vers Juliette, libraire à Avignon. Lorsque les deux femmes se rencontrent, l’évidence s’impose : elles sont jumelles. Comment est-il possible que chacune ignore l’existence de l’autre ? Quels secrets cachent leurs familles respectives ?
En cheminant vers la vérité, les deux sœurs se lancent dans un étonnant voyage entre rires et douleurs…

Une nouvelle fois, je me suis laissée embarquer dans les aventures de cet auteur et c’était pour mon plus grand plaisir.

Ce livre, c’est l’histoire de Romane, vivant à Paris, médecin généraliste et hypocondriaque, découvre par l’intermédiaire d’une patiente, qu’elle aurait un sosie sur Marseille…
Romane n’a jamais mis un pied à Marseille mais sent qu’elle doit s’y rendre pour élucider ce mystère.

Je m’appelle Romane. J’ai trente-neuf ans. Je suis médecin généraliste, option hypocondriaque à tendance paranoïaque que je n’applique qu’à moi-même, mes patients peuvent dormir tranquilles.

Ce livre est riche en rebondissements, en passant par des centaines d’émotions. C’est mystérieux, intriguant, troublant, drôle, touchant , intense et léger à la fois.

J’ai voyagé de paris à Avignon, en passant par Marseille.

Un pont c’est un concentré de vie. Il y a tout dans un pont. La possibilité de choisir un chemin ou son exact opposé, le tumulte de la vie humaine bien sûr, et à quelques mètres en dessous, la puissance de la nature, le fleuve qui peut nous emmener plus loin encore. Ailleurs.
Sur un pont il y a la mort, aussi. Le pont, c’est l’appel du vide. Pour le meilleur comme pour le pire.
Un pont, c’est vertigineux, mystérieux, infiniment précieux.


La plume de l’auteur est simpliste, fluide, légère et addictive…
L’auteur aborde avec brio des thèmes différents comme l’identité familiale, la maladie, le deuil, l’amour et les secrets de famille…

J’ai rencontré des personnages attachants et parfois étranges…


— Ma petite Romane, il faut que nous discutions, toutes les deux.
Mme Lebrun me fixe de ses petits yeux sombres. Elle tient son sac sur ses genoux, les mains crispées. Son visage est fermé. Elle ne m’a jamais regardée comme ça.
Je ne le sais pas encore, mais Mme Lebrun s’apprête à modifier le cours de mon existence.
D’ici quelques minutes, rien ne sera plus pareil. Jamais.
Ce roman lumineux, est troublant et tendre à la fois.
Si, comme moi, vous avez envie d’un livre riche en rebondissements et en émotions, un livre intense et léger, n’hésitez plus, prenez celui-là…


Julien Sandrel est une valeur sûre pour passer une agréable lecture, je ne peux que vous le recommander…

Julien Sandrel livre un second roman bouleversant et lumineux, sur la quête du bonheur et le courage de réinventer sa vie.

Je ne crois pas aux coïncidences. je crois au subconscient, aux traces laissées par les événements du passé.

  • Parution chez Le Livre de Poche
  • Ma note 16/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s