CONTEMPORAIN, FEEL GOOD, LITTÉRATURE CONTEMPORAINE, LITTÉRATURE FRANÇAISE, Roman, Romance

J’AI VU CHANTER UN ROSSIGNOL SOUS LA LUNE D’EMMANUELLE PUCHE-ARTERO

Aujourd’hui, je suis ravie de vous parler de J’ai vu un rossignol sous la lune d’Emmanuelle Puche-Artero, premier roman de cette auteure paru le 11 mars 2021 chez les Éditions PRISMA.

Un mot sur l’auteure

Emmanuelle Puche-Artero vit en région parisienne avec son mari et son fils. Très attachée à La Rochelle, sa ville natale, elle aime y puiser son inspiration.
De concours d’écriture en articles de blogs, cette enseignante au parcours atypique, va affuter sa plume jusqu’à signer « J’ai vu chanter un rossignol sous la lune », son premier roman, paru en Mars 2021 chez Editions PRISMA.

Colette est une jeune femme fragilisée par la vie, que ses deux meilleurs amis, Julien et Sonia, poussent à s’affranchir du passé. Tout en rêvant du grand amour, installée près de Paris dans la maison de ses parents qui lui tient à coeur, elle cède à leur enthousiasme. Tess revient à La Rochelle qu’elle connaît bien pour faire le point sur sa vie et rencontre toute une galerie de personnes attachantes.
Parmi elles, Paul, qui s’amuse tout de suite de sa fantaisie. Ce roman à la musicalité sensible, empli d’émotions, d’hésitations et de rêves, raconte tout simplement la vie.

En toute honnêteté, je n’ai pas accroché avec la couverture en revanche en ce qui concerne le titre et le contenu, c’est juste merveilleux et délicieux. Je me suis régalée !

Ce roman est pétillant, drôle, frais, addictif, un joli condensé émotionnel !

Avec humour et émotion, l’auteure nous parle de la vie, de la famille, d’amour, et d’amitié. C’est une ode à la vie et à l’amour !

Chez moi, c’est soit l’agonie, soit l’extase. Rien d’autre. Je ne connais pas le gris. Je me shoote aux émotions fortes. Je n’y peux rien, je suis comme ça, j’en ai toujours eu besoin. En revanche j’avoue que parfois je me fatigue un peu toute seule. Je m’épuise même. C’est pourquoi je suis là. Je vais essayer de réussir l’exploit de rester seule, de me ressourcer, de me reconnecter à l’essentiel.

Colette, 28 ans, vit à Paris dans la maison de ses parents, écorchée par la vie, elle est soutenue par ses deux meilleurs amis. Elle souhaite aller de l’avant, vivre le grand amour en toute légèreté. Pour cela, ses deux amis vont lui suggérer de s’inscrire sur un site de rencontre et pas n’importe lequel, elle va s’inscrire sur : bookfoodandlove.com.

Quant à Tess, (ou tagada) c’est une femme indépendante, mystérieuse, et déborde d’imagination, car pour la petite histoire, elle aime imaginer la vie des inconnus. Elle séjourne dans à l’hôtel Les Brises Marines à La Rochelle au bord de la mer pour décompresser, réfléchir et prendre du temps pour elle et va rencontrer des personnes au moment où elle ne s’y attend pas.

Et puis un jour, j’ai lu un roman, de Madeleine Chapsal je crois, je ne me souviens plus très bien, dans lequel il était question de cet hôtel qui, de mémoire, abritait des rendez-vous amoureux. J’ai soudainement trouvé cet endroit d’un romantisme fou ! Et dès mon premier réveil dans une de ses chambres, j’en suis tombée raide dingue…

L’une est l’autre sont touchantes, elles ont en commun une blessure, mais pas que, elles sont à la quête du grand amour, mais vont-elles le trouver et tourner le dos à leur passé?

Ne jamais partir fâchée. Ne jamais partir sans prendre le temps de parler, de dire au revoir à ceux que l’on aime. Jamais.

Emmanuelle Puche-Artero nous dresse un panel de personnages bienveillants, doux et attachants. Drôle aussi, une spéciale dédicace à Julien qui m’a bien fait rire et que j’aurais aimé avoir dans ma vie pour son humour, sa fraîcheur et sa bonne humeur. J’ai été simplement envoutée par ce joli roman tout doux.

– Allô Sonia, c’est Julien !

– Salut Ju, qu’est-ce qui se passe ? Tout va bien ?

– Les bananes sont cuites, je répète les bananes sont cuites !

L’auteure alterne les chapitres entre Colette et Tess, entre Paris et la Rochelle toute en finesse et en musicalité. Nous allons de rebondissements en rebondissements même si j’ai rapidement compris la fin du roman car l’auteure nous laisse des indices.

Les chapitres sont courts, rythmés et se lisent en chantant puisqu’à la fin de chacun d’eux, l’auteure nous illustre le suivant avec une jolie chanson que je fredonnais à tous les coups.

« Depuis le temps que tu dors, ça fait des mois, Des mois que tu hibernes, Que tu sors de ta caverne, T’as beau tout faire pour le cacher, Sous tes airs d’ours mal léché, Tu vibres encore »… -Zazie, « Speed »

Quant à la plume de l’auteure, elle est légère, drôle, et d’une fluidité exceptionnelle. Emmanuelle Puche-Artero nous décrit avec justesse les sentiments des personnages. 

Ce roman est fort, sensible, palpitant, frais, doux, addictif c’est un joli tourbillon d’émotions.

Je me demande si on peut mourir rien qu’en tombant amoureuse. Cela doit bien exister, non ? Je ne sais pas, cela ne m’est jamais arrivé. Pas de mourir. De tomber amoureuse.

Ne passez pas à côte de cette jolie pépite, croyez-moi vous passerez un bon moment de lecture avec des protagonistes aussi bien différents qu’attachants.

Merci à l’auteure de m’avoir donnée la chair de poule en plein soleil. 

  • Parution chez les Éditions PRISMA le 11 mars 2021
  • 281 pages
  • Ma note 18/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s