ÉDITIONS ALBIN MICHEL, LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE, LITTÉRATURE CONTEMPORAINE, Roman, THRILLER

BILLY SUMMERS DE STEPHEN KING

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vous parle de BILLY SUMMERS de Stephen KING, paru le 21 septembre 2022 chez les Éditions Albin Michel.

Stephen Edwin King est un écrivain.
Il a publié « Carrie », son premier roman, en 1974 et est rapidement devenu célèbre pour ses contributions dans le domaine de l’horreur mais a également écrit des livres relevant d’autres genres comme le fantastique, la fantasy, la science-fiction et le roman policier. Parmi ses romans les plus connus, figurent « Shining » (1977), « Misery » (1987), « Christine » (1984), « Ça » (1988) ou encore « La Ligne Verte (1996).
Auteur très prolifique, dont les œuvres ont souvent été transposées au cinéma et à la télévision, il a écrit et publié plus de cinquante romans, dont sept sous le pseudonyme de Richard Bachman, et environ deux cents nouvelles. Il a également écrit, sous le pseudonyme de John Swithen, la nouvelle « Le Cinquième Quart » (1972).
Entre 1982 et 2012, il a publié les huit romans du cycle « La Tour sombre ».
Ses derniers romans sont « 22/11/63 » (2011) (dont une mini-série a été adaptée en 2016), « Joyland » (2013), l’histoire d’un tueur en série sévissant dans les parcs d’attractions, et « Docteur Sleep » (2013), la suite tant attendue de « Shining », les livres de la trilogie Bill Hodges dont « Mr Mercedes » (2014) et ses suites  »Carnets noirs » (2015) et « Fin de ronde » (2016), font partie, ainsi que « L’Outsider » (2019).
En 2017, il a publié « Sleeping Beauties », livre écrit à 4 mains avec son fils Owen .
Stephen King vit avec sa femme, l’écrivain Tabitha King (1949), qu’il a épousée le 2 janvier 1971. Ils ont trois enfants : Naomi (1971), Joe (1972) et Owen (1977), les deux derniers étant également écrivains.

Quatrième de couverture

L’histoire d’un type bien…qui fait un sale boulot.
Billy Summers est un tueur à gages, le meilleur de sa profession, mais il n’accepte de liquider que les salauds. Aujourd’hui, Billy veut décrocher. Avant cela, seul dans sa chambre, il se prépare pour sa dernière mission…
À la fois thriller, récit de guerre, road trip et déclaration d’amour à l’Amérique des petites villes, Billy Summers est l’un des romans les plus surprenants dans l’œuvre de Stephen King, qui y a mis tout son génie et son humanité.

Encore une fois King continue de me surprendre.

Je commence par la couverture qui est sublime avec un joli relief très agréable.

King nous livre un opus dans lequel la terreur et l’angoisse ont laissé place au polar. Avec l’histoire d’un tueur à gages acceptant une dernière mission, King nous offre un thriller palpitant avec un joli portrait de l’Amérique, et une déclaration d’amour à la littérature.


Prêt à prendre sa retraite, Billy (un sniper) accepte un dernier contrat pour deux millions de dollars, il estime que le jeu en vaut la chandelle et est très tenté par cette proposition. Mais pour réussir sa mission Billy doit changer d’identité, éliminer un criminel qui veut divulguer des informations compromettantes et se faire passer pour un écrivain.

Ce tueur à gages a une réputation de ne jamais louper sa cible et il ne liquide que les méchants. Le dernier contrat va mal tourner.
Billy a pour objectif d’éliminer l’un de ses collègues qui devrait être juge, mais le hic, c’est que personne ne sait quand ce criminel devrait arriver des jours ? Des semaines ou des mois ? 

Durant ce temps, Billy va devoir se fondre dans la masse et louer un bureau dans un immeuble face au tribunal.
On lui propose d’écrire sous couverture ce qui va d’emblée l’emballer, car bien qu’on le prenne pour un idiot Billy a toujours été un grand lecteur et passionné par la littérature classique comme Zola et Dickens.

Dana Edison, évidemment, car dans toute bonne histoire, un personnage doit être utilisé au moins deux fois. C’est la règle chez Dickens. Comme chez Zola.

Entre l’histoire que nous narre King et l’histoire que Billy va écrire sous forme de roman en nous livrant son passé, j’ai trouvé que ça a enrichi cet opus et ce style était intéressant.

Billy Summers n’est pas un tueur à gages comme les autres puisqu’il est considéré comme un tueur « gentil ». Ce personnage professionnel est intelligent, bon, calculateur authentique, mais également une personne humaine qui a un bon cœur et qui se bat contre lui-même. King le rend encore plus attachant à l’écriture de son roman, car il se met à évoquer son passé, son enfance compliquée et ses années de guerre en Irak. Son écriture devient une thérapie. Puis, il va rencontrer Alice qui est tout aussi attachante, mais ces deux-là n’auraient jamais dû se croiser et pour savoir pourquoi je vous propose de lire ce roman.

Billy l’idiot est peut-être une arnaque, mais ça, c’est la vérité : il ne s’occupe que des méchants. Ça lui permet de dormir la nuit. Il va sans dire qu’il gagne sa vie en travaillant pour la même catégorie de personnes, mais il n’y voit aucune contradiction morale. Que des méchants le paient pour liquider d’autres méchants ne lui pose aucun problème. Il se voit comme un éboueur armé d’un flingue.

King nous livre un roman noir. Alors, oui, dans ce livre, vous ne trouverez pas d’horreur, pas de fantômes, ni de dons ou d’histoire fantastique, mais plutôt un récit à suspens qui touche l’âme du lecteur. 

Billy Summers est un vrai roman policier qui se dévore et riche en intrigues. Dans ce thriller, King plante le décor, développe gentiment ses personnages et prend le temps, c’est une lecture calme. L’auteur aborde des thématiques comme l’amitié, l’entraide, la morale, le respect…
D’autre part, King utilise des références que je vous laisse découvrir et je ne vous en dis pas plus !

J’ai adoré Billy Summers et j’ai pris énormément de plaisir à le découvrir.


C’est une chouette histoire émouvante puisque j’ai lâché ma larme à la fin.

  • Parution le 21 septembre 2022 chez les Éditions Albin Michel
  • 560 pages
  • Ma note 16/20

2 réflexions au sujet de “BILLY SUMMERS DE STEPHEN KING”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s