J'AI LU, LITTÉRATURE FRANÇAISE, LITTÉRATURE JEUNESSE, Roman

Chronique Frangine de Marion BRUNET

Voici un livre qui était dans ma pile à lire depuis un petit moment… D’ailleurs je me demande comment ai-je pu le mettre de côté aussi longtemps !

Je vous présente Frangine de Marion BRUNET, chez J’AI LU. En 2013, elle publie son premier roman, « Frangine », roman destiné aux adolescents. Il a remporté un beau succès public et critique (lauréat du prix 12/17 de Brive, sélection du prix Littérados 2014 de Strasbourg…).
La couverture est une très belle photo avec un coucher de soleil, qui reflète une jolie solidarité.

Un mot sur l’auteure

Marion Brunet est une femme de lettres française, auteure de roman policier et de littérature d’enfance et de jeunesse.
Elle grandit dans le Vaucluse. Très rapidement accro aux bouquins, aux bandes dessinées et à diverses formes de littérature, elle se met à écrire. Une nouvelle, « Olga », paraît au « Dessert », une revue littéraire, en 1998.
Après des études de Lettres et quelques tentatives d’exil – Madagascar, Budapest –, Marion Brunet travaille pendant plusieurs années comme éducatrice spécialisée en foyer d’accueil pour enfants avant d’exercer en psychiatrie dans un hôpital de jour pour les adolescents.
Elle anime en parallèle des ateliers d’écriture au sein d’une compagnie théâtrale, pour les comédiens et divers groupes d’écoliers et de collégiens. Elle est lectrice pour diverses maisons d’édition et anime des rencontres littéraires auprès des scolaires.
En 2018, elle fait paraître « L’Été circulaire » avec lequel elle est lauréate du Grand prix de la littérature policière 2018 et du prix SNCF du Polar 2020.
« Sans foi ni loi » (2019), son huitième roman, a obtenu la Pépite d’Or 2019 du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil.

Frangine, C’est l’histoire de Joachim, 17 ans, lycéen en terminale. Pauline, sa sœur, 15 ans, fait sa rentrée en seconde. Ces deux adolescents ont une particularité. Ils sont nés de deux mamans Maline et Julie. Ils sont nés par procréation médicalement assistée.

Alors que Joachim a trouvé sa place au lycée, tout est bien diffèrent pour Pauline qui, elle commence son année en seconde. Lorsque ces camarades apprennent qu’elle a deux mamans au lieu d’une maman et d’un papa, ça va vite prendre une tournure différente… Elle sera confrontée aux moqueries et aux humiliations de ses camarades. Pauline se mure ans le silence et va peu à peu se fermer comme une huître.

Ce roman est intéressant car il traite de nombreux sujets qui me tiennent particulièrement à cœur. On va aborder l’homosexualité, la problématique de l’homophobie, l’harcèlement scolaire, l’intimidation, l’humiliation, les relations familiales dont celle du frère et de la sœur.

Marion BRUNET arrive avec brio à se mettre dans la tête d’un adolescent. Elle utilisera un langage familier, avec une jolie plume, fine, fluide et remplie de tendresse. L’autrice défie l’intolérance avec beaucoup de force et de tendresse. Cette histoire est contée par Joachim, où il alterne des passages dans le présent et des retours sur son enfance. Il se met également à la place des membres de sa famille… J’ai adoré cette forme de narration.

Les relations des protagonistes sont bien décrites. Lorsque Joachim raconte cette histoire, je suis passée par une multitude de sentiments dont un qui revient régulièrement au fil des pages c’est celui de l’impuissance. Joachim culpabilise de ne pas pouvoir aider sa soeur comme il le voudrait. Quant à Pauline, je me suis facilement identifiée à elle. J’ai ressenti de la peur, de l’intimidation, de l’humiliation, de la tristesse et beaucoup de détresse. Ces deux protagonistes ont une relation très complice et très forte. Ils sont sincères et fusionnels.

LES PERSONNAGES

  • Joachim, 17 ans, lycéen, populaire, sportif, grand frère protecteur et attachant.
  • Pauline, 15 ans, lycéenne, petite sœur de Joachim, jeune fille discrète, attachante, deviendra très vite la cible principale de ses camarades….
  • Maman Julie, heureuse et épanouie dans son foyer, travaille dans le monde du jardinage.
  • Maman Maline / Maryline, est éducatrice, bousculée, fatiguée par son métier et a envie de changement…

Cette histoire est intense mais je lui mets un petit bémol. Selon moi, ça manque de profondeur.

Ce roman m’a plu. J’ai aimé la bande son, c’est original ! Ce livre est lumineux, poignant et rempli de tendresse. Je vous recommande cette jolie merveille qui devrait être proposée aux collégiens et aux lycéens. C’est une belle leçon de tolérance.

RÉSUMÉ

Pour Joachim, la terminale s’annonce plutôt bien : entre ses amis, sa copine et le basket, il mène une vie ordinaire d’ado ordinaire… À ceci près que sa petite sœur Pauline et lui sont nés par procréation médicalement assistée : ils ont deux mères qu’ils adorent, ça n’a jamais posé de problème à personne, et il n’y a pas de raison que cela change. Sauf que tout change, justement, quand Pauline entre au lycée et se frotte à une réalité autrement plus dure – la tolérance, manifestement, ça ne coule pas dans toutes les veines. Alors que sa sœur se mure dans le silence, le ton monte à la maison et Joachim se met en tête de tout faire pour empêcher son ciel sans nuages de virer à l’orage…

« Elle avait une énorme boule dans la gorge, des sanglots secs. Mais une fois l’épuration commencée, elle devait continuer. C’était comme une urgence, un membre gangrené qu’il faut couper. » Page 73

« Fukushima dans ma tête. J’ai eu envie tout à la fois de hurler, cogner, et chialer de rage. » Page 100

« Elle a senti ses genoux flancher légèrement, son menton trembler. Elle a frotté ses mains moites contre son jean, les a enfoncées dans ses poches. » Page 187

  • Chez J’AI LU
  • 254 Pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s