LITTÉRATURE CONTEMPORAINE, Robert Laffont

Chronique Celle que je suis de Claire NORTON

Je remercie chaleureusement Babelio et les éditions Robert Laffont pour l’envoi de ce roman.

Celle que je suis de Claire NORTON, par Julie chronique

Un mot sur l’auteure

Âgée de 47 ans, Claire Norton est mère de trois enfants et continue de concilier son activité professionnelle de directrice des ressources humaines avec sa passion pour l’écriture.

En ton âme et conscience… est son premier roman publié.

Résumé

Valentine vit dans une petite résidence d’une ville de province. Elle travaille à temps partiel au rayon librairie d’une grande surface culturelle. Les livres sont sa seule évasion ; son seul exutoire, le journal intime qu’elle cache dans le coffre à jouets de son fils. Et son seul bonheur, cet enfant, Nathan, qui vient de souffler ses six bougies. Pour le reste, Valentine vit dans la terreur qu’au moindre faux pas, la colère et la jalousie de son mari se reportent sur Nathan…

L’arrivée d’un couple de voisins âgés dans ‘appartement d’en face va complètement bouleverser sa vision du monde. Car comment résister à la bonté de Guy, qui se conduit avec Nathan comme le grand-père qu’il n’a jamais eu ? Comment refuser la tendresse de Suzette, cette femme si maternelle, elle qui a tant manqué de mère ? Peu à peu, Valentine se laisse apprivoiser.

Jusqu’au jour où elle commet une minuscule imprudence aux conséquences dramatiques… Mais une chose change tout, désormais : elle n’est plus seule pour affronter son bourreau et reconstruire sa vie volée.

Celle que je suis est l’histoire de Valentine qui vit dans une ville de province. Elle est mariée depuis seize ans. Son unique bonheur s’appelle Nathan, son enfant de six ans. Valentine vit dans la peur et l’angoisse permanente. Si Daniel, son mari, rentre contrarié sa soirée tourne à l’enfer… Daniel est ce reflet masculin que je déteste au plus haut point, il trompe son monde à l’extérieur, hâbleur, mais en réalité, il manipule son entourage, c’est un homme jaloux, excessif et violent, tout simplement moche à l’intérieur. Oui, malheureusement, Valentine est victime de violences conjugales. Elle est terrifiée que Daniel s’en prenne à Nathan alors pour cela, elle passe sa vie à anticiper les réactions et les envies de son mari.

Ce jeudi 25 mars, la vie de Valentine prend un tournant qui lui permettra de s’évader autrement que dans les livres. Un couple charmant de retraités (Guy et Suzette) va emménager dans l’appartement voisin. Valentine et Suzette partagent de lourds secrets différents, mais qui les uniront vers une belle amitié.

Valentine livre son histoire dans un cahier où elle nous confie ses doutes, ses peurs, ses angoisses, son intimité…

Claire Norton s’attaque à un sujet très douloureux. J’ai versé des larmes, j’ai eu mal pour Valentine, j’avais la rage et du dégoût pour ce Daniel, mais pas que… J’étais en colère contre le voisinage qui savait, mais qui restait de marbre. Ce petit garçon m’a également émue et bouleversée. Je voulais les prendre tous les deux dans mes bras et les enlever des griffes de ce bourreau.

Ce roman est poignant, puissant, et reflète malgré la peur, l’amour maternel. Les personnages sont parfaitement bien décrits. La plume de l’auteure est concise, fine, et sensible. Cette histoire de résilience est poignante et ne vous laissera pas indifférente. J’ai ressenti une multitude d’émotions.

Ce sujet est d’actualité, amis, voisins, enseignants, n’ayez pas peur, ne restez ni muets, ni ignorants. Aidez toutes les Valentine, toutes ces femmes qui subissent de telles violences !

Soyez prêts à lire ce roman, car il prend aux tripes.

N’hésitez plus et lisez-le aux noms de toutes ces femmes.

« Quand on s’appelle Valentine, quoi de plus naturel ? Depuis, j’ai découvert une autre forme d’amour, puissant, inconditionnel, la seule qui me pousse à vivre : l’amour maternel. » Page 65

  • Chez les éditions Robert Laffont
  • 432 pages
  • Ma note 18/20

2 réflexions au sujet de “Chronique Celle que je suis de Claire NORTON”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s