ÉDITION DU VAL, SERVICES PRESSE ET LES PARTENARIATS, THRILLER

LE CAS VAN NOORDEN DE RAPHAËL PASSERIN

💫 Un énorme merci à Raphaël PASSERIN et aux Editions du val pour leur envoi.

LE CAS DE VAN NOORDEN DE RAPHAËL PASSERIN PAR JULIE CHRONIQUE

Un mot sur l’auteur

Raphaël Passerin naît à Talence en 1978 puis grandit dans l’ouest parisien. Épris de culture britannique, il étudie l’anglais et le FLE à la Sorbonne, vit une année à Londres, une autre dans l’arrière-pays gallois. Au début des années 2000 il fonde Lovely Rita, groupe de reprises des Beatles avec lequel il écume les salles jusqu’à plus soif. Après quelque cent cinquante concerts, il se tourne naturellement vers la composition : le single Six O’Clock restera le titre marquant du groupe.

Un revers de fortune le mène jusqu’au Temple de l’Oratoire, place forte du protestantisme libéral. Trois années durant, il délaisse toute littérature pour se consacrer exclusivement à l’étude de la Bible. Envisageant un temps la carrière pastorale, il suit les cours de l’Institut Protestant de Théologie et multiplie les retraites.

L’exégèse des Écritures affermit son goût pour l’écriture. C’est à Lourdes qu’il entame la rédaction de Prince de Galles. De jour, le huguenot se fait passer pour catholique et guide, accompagne, baigne les pèlerins ; de nuit, il noircit les pages de son premier roman.

💫 Trois amis de fac en retrouvent un quatrième, expatrié au Canada, après sept années de séparation. L’occasion unique de renouer avec Carl pour Audric, Victor et Tony, mais l’ambiance ne prend pas. Haine recuite, passé trouble, un dîner qui brûle et la concorde part en fumée. Et lorsque enfin les esprits s’apaisent autour d’un verre, l’impensable se produit : le corps de Carl Van Noorden est retrouvé sans vie. Alors les cicatrices s’ouvrent, les passions s’exacerbent, les accusations fusent et convergent, vers qui ? Vers l’hôte d’un soir : Audric Herbert, principal accusé.

Sadegh Hossein Yavari, lecteur de polars et livreur de sushis, a raté l’examen du barreau deux fois. C’est pourtant à ce loser magnifique qu’incombe la tâche d’innocenter « monsieur H », son client favori.

Une énigme en chambre close, des suspects à la pelle, un coupable trop évident. Sadegh devra-t-il enquêter dans trois pièces, à trois kilomètres ou sur trois continents ?

💫 Ce roman est un huis clos original. Après sept ans d’absence, quatre amis de fac se retrouvent chez l’un d’eux à Paris.

L’ambiance dérape, les rancunes s’invitent, et les retrouvailles se transforment en bain de sang.

L’auteur nous entraine dans un thriller haletant avec des protagonistes aux forts caractères. Les personnages sont aussi détestables que mystérieux. (J’ai beaucoup aimé Sadegh, le livreur de sushis.) L’ambiance est explosif et les scènes sont bien décrites. 

✍️ La plume de l’auteur est subtile, fine et addictive. L’auteur opte pour un langage familier, des dialogues percutants, ce qui apportent un plus à la lecture.

💫 Ce thriller est bien construit avec une intrigue bien menée et une bonne dose d’humour noir.

– si t’es journaliste, postillone Tony, montre-nous ta carte de presse.
– et toi, tu me la montres ta carte de con ?

Cette lecture est déroutante, rapide et efficace, l’histoire est rythmée, l’auteur sait nous tenir en haleine.

💫 Pour ma part, ce n’est pas un coup de coeur néanmoins ce roman est réussi, on plonge dedans dès les premières pages et la course aux suspects démarre.

💫 Alors si toi aussi tu as envie d’un thriller addictif et original c’est ce roman qu’il te faut !

💫 Et vous ! L’avez-vous lu ?

Marre de ces histoires qui finissent sans même avoir commencé !

  • Chez les ÉDITIONS DU VAL
  • 213 pages
  • Ma note 16/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s