Le Livre de Poche, LITTÉRATURE FRANÇAISE, Roman

FÉLIX ET LA SOURCE INVISIBLE ÉRIC-EMMANUEL SCHMITT

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vous parle de Félix et la source invisible d’Éric-Emmanuel Schmitt paru le 19 août 2020 au Livre de Poche.

Un mot sur l’auteur

Éric-Emmanuel Schmitt est un écrivain et réalisateur français naturalisé belge.
Multi-récompensé, que ce soit en France ou à l’étranger, il est devenu un des auteurs francophones les plus lus et les plus représentés dans le monde. Début janvier 2016, il fait son entrée dans le jury Goncourt.

Quatrième de couverture


Félix, douze ans, est désespéré. Sa mère, la merveilleuse Fatou, qui tient à Belleville un petit bistrot chaleureux et coloré, est tombée dans une dépression sans remède. Elle qui incarnait le bonheur n’est plus qu’une ombre. Où est passée son âme vagabonde ? Se cache-t-elle en Afrique, près de son village natal ? Pour tenter de la sauver, Félix entreprend un voyage qui le conduira aux sources invisibles du monde.

Dans l’esprit de Oscar et la dame rose et de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, Eric-Emmanuel Schmitt interroge les mystères de l’animisme, la puissance des croyances et des rites issus d’une pensée spirituelle profondément poétique. Il nous offre aussi un véritable chant d’amour d’un fils pour sa mère.

Mon avis

Cet auteur fait partie de mes auteurs incontournables et une fois de plus, je suis conquise. Ce huitième livre fait partie du cycle de l’invisible. Huit œuvres d’Éric-Emmanuel Schmitt  qui se lisent indépendamment et font partie du même thème : La spiritualité 

C’est une jolie histoire que nous conte l’auteur. Il s’agit d’une quête d’identité spirituelle afin de comprendre pourquoi est-ce important de savoir d’où on vient et que nos origines sont essentielles à notre construction.

La source invisible demeure partout, toujours, où que tu te trouves, et tu peux la capter. Celui qui regarde bien finit par voir.

À travers le regard de Félix, 12 ans, parisien de Belleville, d’origine Sénégalaise par sa mère Fatou et d’origine Antillaise par son père le Saint-Esprit, Félix part pour la première fois en Afrique pour sauver sa mère qui a perdu le goût de la vie.

L’auteur nous initie à l’animisme, explorant les traditions africaines et ses rites magiques, un retour à la nature et à ses bienfaits. 

Maman savait qualifier les objets, les animaux, les gens. Grâce à ce don, elle désamorçait les pièges de l’existence. Sitôt son bistrot ouvert, elle avait arraché le panneau WC sur la porte concernée et y avait collé l’affichette Seul au calme.

Ce conte philosophique est touchant, empli d’humanité et bienveillant. Les personnages sont tendres et attachants.

L’alcool ne révèle pas ce que nous sommes, mais ce à quoi nous résistons. Il enlève les digues de notre conscience. Les gens qui s’interdisent de rire et de plaisanter durant la journée accèdent à l’euphorie; ceux qui s’abstiennent de râler ou de se lamenter déversent leur amertume.

Quant à la plume, elle est belle, élégante et poétique.

Quel bonheur de lire cet auteur et c’est avec plaisir que je vous recommande ce court récit.  C’est une belle quête spirituelle.

  • Parution le 19 août 2020 chez Le Livre de Poche
  • 192 pages
  • Ma note 16/20

2 réflexions au sujet de “FÉLIX ET LA SOURCE INVISIBLE ÉRIC-EMMANUEL SCHMITT”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s